PAC : 7 % de SET facilement atteignable, selon une étude de Solagro

99 % des communes françaises disposent de plus de 10 % d’infrastructures agro-écologiques, IAE, selon une étude réalisée par Solagro pour le ministère de l’Environnement et publiée le 24 octobre. Des chiffres qui tiennent compte du système de pondération qui attribue une surface équivalente topographique (SET) à chacune des IAE. Ils montrent, selon Solagro, que les agriculteurs auront peu de mal à répondre à la proposition de la Commission européenne qui veut fixer un taux de 7 % de surfaces d’intérêt écologique dans le cadre du verdissement de la politique agricole commune, Pac, pour pouvoir accéder aux aides communautaires. Solagro cite plusieurs exemples, comme le cas d’une exploitation de 50 ha qui grâce à ses 350 mètres de lisières de bois en périphérie d’une de ses parcelles et au système de pondération, atteint d’ores et déjà les 7 % de SET. Autre cas : il suffit qu’un agriculteur, sur une SAU de 50 ha, dispose de 350 mètres linéaires de haies pour répondre aussi à ce critère de verdissement, alors que la surface effective représente 0,35 % de la SAU en prenant 5 mètres comme largeur de la bande. L’étude montre que les régions céréalières présentent un déficit d’infrastructures agro-écologique arborées, tout comme les régions Lorraine, Alsace, Poitou-Charentes, ainsi que les secteurs céréaliers et viticoles de la Bourgogne.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *