Pac, les obligations de résultats ne sont « pas plus coûteuses » à mettre en place

La mise en oeuvre d’obligations de résultats par la prochaine Pac suscite de nombreuses inquiétudes. Une étude réalisée dans le cadre du projet PEI CarbonThink affirme que ces dispositifs ne seraient pas plus plus chers ou complexes à mettre en place que ceux relevant des obligations de moyens. Surtout, les auteurs en appellent à ne pas opposer les deux philosophies, certains instruments comme les aides à l’agriculture biologique ayant fait la preuve de leur efficacité.
Trèfles en fleur
Trèfles en fleur © DR
Dans sa proposition pour la Pac post-2020, désormais attendue au plus tôt en 2022, la Commission européenne veut mettre en oeuvre des obligations de résultats, pour une partie des aides. Celles-ci sont souvent considérées comme plus complexes à mettre en oeuvre que les obligations de moyens. Une étude, réalisée dans le cadre du projet PEI CarbonThink (1), et publiée le 12 juin, prend le contre-pied de cette affirmation. Intitulée « L’obligation de résultats environnementaux verdira-t-elle la Pac ? », cette étude compare…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil