PSE, 3600 agriculteurs engagés en 2021 dans Apiluz

Le projet Apiluz est entré dans sa phase opérationnelle ce printemps. Objectif : laisser des bandes de luzerne non fauchées dans les champs pour subvenir aux besoins des pollinisateurs pendant les périodes de disette. L'initiative, soutenue par plusieurs coopératives, la Chambre d’agriculture de la Marne, la région Grand Est ou des entreprises comme Lidl, devrait regrouper près de 3600 agriculteurs en 2021.
luzerne; apiluz; pollinisateurs
©Laure Hänggi
Créée en 2012 en Champagne-Ardenne, l'association Symbiose réunit agriculteurs, apiculteurs, chercheurs et financeurs dans la préservation de la biodiversité. Un peu moins de dix ans après son démarrage, les partenaires* se sont lancés dans un nouveau projet : Apiluz. Opérationnelle depuis le printemps 2021, l'initiative veut améliorer les ressources mellifères des pollinisateurs pendant les périodes de disette (juin/juillet, pendant les récoltes), en laissant au centre des parcelles, des bandes de luzerne non fauchées de trois mètres de large. Elle bénéficie du soutien financier de nombreux partenaires, comme La coopération agricole, la Chambre d'agriculture de la…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil