Pascal Demay, Dijon céréales – « Notre modèle colza-blé-orge est à bout de souffle »

Au travers de l’Alliance BFC, la coopérative Dijon Céréales engage plusieurs projets de diversification pour sortir d’un système de production classique qui connaît ses limites. « Nous avons besoin de transformer notre modèle car les rotations courtes colza-blé-orge sont à bout de souffle. Nous avons déjà fait évoluer ce modèle mais avec des aléas climatiques de plus en plus forts, une augmentation des résistances et de moins en moins de solutions disponibles, ce n’est plus suffisant. Nous avons des opportunités avec la transition énergétique, et notamment la méthanisation. Mais aussi la diversification, vers la vigne, les filières œufs ou soja pour augmenter la valeur ajoutée, et bien sûr le bio », estime Pascal Demay, directeur céréales, transition énergétique et valeur ajoutée chez Dijon céréales, à l’occasion de l’assemblée générale de Dijon Céréales, le 14 décembre à Dijon.