Pesticides amateurs, les conditions d’autorisation se durcissent

Depuis le 1er janvier 2019, les pesticides destinés aux amateurs ne concernent plus que les spécialités de biocontrôle, les produits à faible risque et ceux destinés à l’agriculture biologique. Nouveau renforcement : les exigences requises pour obtenir l’autorisation de mise en marché s’intensifient.
jardin loiret A Delettre
L’arrêté relatif aux conditions d’autorisation d’un produit phytosanitaire pour la gamme d’usages « amateur » est paru au JO du 10 avril 2020. Le texte diffère peu de celui mis en consultation publique l’été dernier. Son objectif : renforcer les exigences pour l’autorisation de ces produits afin de garantir une plus grande sécurité de leur emploi. L’arrêté, qui remplace deux arrêtés du 30 décembre 2010 dédiés à ces produits, complète les critères d’éligibilité de ces spécialités conformément aux recommandations de l’Anses, l’Agence de sécurité sanitaire, dans son avis…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil