Pesticides et riverains : la Coordination rurale demande une étude d'impact économique

En nouvelle lecture du projet de loi Égalim, les députés ont adopté le 18 juillet, en Commission des affaires économiques, un amendement du gouvernement visant à interdire ou encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires à proximité des habitations. Dans un communiqué de presse daté du 24 juillet, la Coordination rurale appelle le gouvernement à étudier la mise en place d’un tel dispositif et à en évaluer les impacts économiques et sanitaires.

Encourager les échanges entre riverains et agriculteurs

Le syndicat craint de voir apparaître des interdictions de traitement à proximité des habitations. « Il faut privilégier les initiatives permettant de mieux faire connaître le métier d’agriculteur et les différentes contraintes associées, et d’apaiser les relations entre les agriculteurs et les riverains sans qu’aucun interlocuteur n’ait la mainmise sur ces discussions », estime Bernard Lannes, président du syndicat. Il appelle à encourager les échanges entre riverains et agriculteurs sans passer par la loi.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.