Philippe Delafond, président de COC – « Nous allons tester le colza de printemps »

La sécheresse de cet automne a fait reculer de plus de moitié les hectares de colza chez Centre Ouest Céréales : 14 000 ha contre 27 000 ha habituellement. « La solution pour approvisionner notre site de Chalandray : aller chercher des graines de colza plus loin, augmenter la part du tournesol au printemps prochain mais aussi, tester le colza de printemps. Une culture risquée que nous allons proposer aux volontaires, à raison de 5 à 6 ha par exploitation, pas plus. L’idée est de semer entre 500 à 1000 ha. Nous savons que, dans les années à venir, nous ne pourrons plus faire 28 000 ha de colza ! Les rotations courtes avec la problématique insectes affichent ses limites. Nous devons proposer autre chose ».