Phosmet, Denormandie annonce une enveloppe de 2,5 M€ pour trouver des alternatives

La fin de l’usage du phosmet inquiète les producteurs de colza, réunis lors des rencontres oléopro le 24 novembre. Le ministre de l’Agriculture a promis de débloquer un budget pour accélérer sur les alternatives à la molécule.
colza ; phosmet
Saipol s'engage à rémunérer les agriculteurs à hauteur du prix du colza durant la phase de test.
Invité à conclure les rencontres de Terres Oléopro, le 24 novembre à Paris, le ministre de l’Agriculture a annoncé une enveloppe de 2,5 millions d’euros, « dès 2022 », pour financer et accélérer sur les alternatives au phosmet. Cet insecticide, utilisé entre autres sur colza, pourrait être interdit en Europe. « La fin annoncée du phosmet nous plonge dans l’incertitude, même si nous sommes…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil