Phosphates : l’Algérie s’associe à la Chine pour produire près de 10 Mt

Le géant algérien du pétrole Sonatrach, son compatriote Asmidal, fabricant d’engrais, et la société chinoise Citic ont signé le 26 novembre un accord pour un projet d’exploitation et de transformation de phosphate et de gaz naturel dans la région de Bled El-Hadba, au nord-est de l’Algérie. Cette zone abrite l’un des plus grands gisements de phosphates du pays, déjà en partie exploité par Asmidal.
L’investissement global s’élève à 6 Mrds$ (5,3 Mrds€). L’entité sera détenue à 51 % par les deux entreprises algériennes et à 49 % pour la partie chinoise. La mise en exploitation du complexe de phosphate est prévue pour 2022. Elle devrait aboutir à une production avoisinant les 10 Mt par an, a indiqué le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia. Le site est dimensionné pour produire 1,6 Mt de P2O5, 4 Mt de DAP/MAP, 400 000 t de SOP, 1,1 Mt d’ammoniac et 1 Mt de CAN et nitrate d’ammonium. Les signataires assurent que ce complexe devrait générer 1,9 Mrd$ par an et 3 000 emplois directs.

Autres articles du fil

Un nouveau directeur à la tête de Perriol-Jeudy

23 septembre 2021
Bruno Piquandet a pris la tête du négoce de pommes de terre Perriol-Jeudy le 1er juillet. Créée en 2017, par la fusion de l’activité plants de pommes de terre de Jeudy SAS et de Perriol SAS, cette structure fournit les professionnels et les amateurs en plants de pommes de terre et bulbes...