Phytosanitaires, l’Anses fait le point sur les substances préoccupantes

L’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, a publié le 14 avril 2020 son avis relatif aux substances phytosanitaires qui devraient faire l’objet d’une attention particulière au regard de leur niveau de danger et des données de phytopharmacovigilance. Elle recommande le non-renouvellement de l’approbation de deux substances actives au niveau européen et engage dès maintenant la réévaluation de produits sur le marché contenant 7 substances.
Dans le cadre du plan d’action national pour une agriculture moins dépendante aux pesticides, le Gouvernement avait saisi, en juillet 2018, l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire. Et ce, afin de réaliser une expertise relative aux substances qualifiées de préoccupantes dans le rapport des trois inspections (IGAS, CGAAER, CGEDD) de décembre 2017. L’Anses, qui a rendu son avis le 14 avril 2020, fait le point sur les 39 substances identifiées dans ce rapport et d’autres qu’elle a elle-même repérées. Objectif : diminuer rapidement l’utilisation des molécules les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement, comme le…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil