Plan de relance et agroforesterie, « un tournant historique »

Le Plan de relance prévoit une enveloppe de 50 millions d’euros pour soutenir les agriculteurs favorisant la biodiversité autour de leurs cultures et reconstituer les haies bocagères. L’objectif est de planter 7000 kilomètres de haies et gérer durablement 90 000 km de haies existantes. Ce programme est-il ambitieux ? Réponse avec Paule Pointereau, responsable stratégie et projet à l’Afac-Agroforesteries. 

Référence agro : Que pensez-vous de la partie agroforesterie du plan de relance ?

Paule Pointereau : On a beaucoup parlé de la plantation de 7000 kilomètres de haies et de la gestion durable des 90 000 km de haies existantes. Mais le plan comporte quatre volets, tous essentiels : accompagner la replantation des haies, instaurer une gestion durable, structurer une filière locale de productions d’arbres et d’arbustes, et structurer une filière de valorisation de la biomasse issue des haies. Les deux derniers points constituent un véritable changement de paradigme. Ils montrent que la haie est passée d’un enjeu environnemental…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil