Plan loup : les missions du préfet coordonnateur bientôt renforcées

Le projet de décret fixant les attributions du préfet coordonnateur du Plan national d’actions sur le loup, à savoir le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes,  est en consultation jusqu’au 1er août 2018 à midi. Il voit ses missions renforcées : maîtrise des tirs, sélection des territoires où les tirs peuvent être autorisés, possibilité de suspension des décisions des préfets de département. Le texte mentionne également que le préfet pourra décider, par arrêté, de poursuivre les tirs de défense « au-delà de tout plafond de destruction de loups, afin d’assurer en permanence la protection des troupeaux. »

Enfin, le préfet coordonnateur récupère l’affectation des moyens mobiles de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), afin de prioriser les actions de la brigade mobile d’intervention dans les zones à forte prédation, car celle-ci est « très sollicitée par les préfets de département », comme le précise le texte.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.