Plan protéines, le ministre rassure la Fop

La feuille de route de la filière sera confiée au ministre début juin, pour une validation du gouvernement attendue « fin juin ».

Le 22 mai, la Fop montrait les dents. Estimant le ministre de l’Agriculture trop peu investi dans le Plan protéines, et surtout trop peu disponible pour échanger avec la filière à ce sujet, la fédération des producteurs d’oléoprotéagineux suspendait sa participation à toute réunion de travail « liée de près ou de loin à ce Plan ». Le lendemain, la Fop, ainsi que Terres Univia, séchaient le point organisé par Didier Guillaume concernant la réduction des usages de pesticides dans les plans de filières produits suite aux EGA.

Le ministre donnera de premiers éléments de réponse fin juin
La menace semble avoir porté. Une semaine plus tard, le 29 mai au matin, le président de la Fop Arnaud Rousseau a rencontré le ministre « dans une ambiance constructive », selon la Fop. Arnaud Rousseau a insisté sur la nécessité de donner des moyens, aux niveaux européen et national, pour favoriser les investissements nécessaires à un plan ambitieux. « Le ministre a réaffirmé l’intérêt pour le gouvernement face à ce plan », explique Thibaut Ledermann, chargé de communication à la Fop. Suffisamment pour convaincre la Fop de reprendre sa place, notamment dans l’atelier « filière » mis en place en vue de la construction de ce plan protéines.

Cette semaine de tension ne devrait pas avoir d’impact sur l’avancée de cet atelier. La feuille de route de la filière sera confiée au ministre début juin, pour une validation du gouvernement attendue « fin juin », accompagnée de premières annonces politiques et financières.