Plan protéines, le projet des semenciers retoqué

Les semenciers ont du mal à bénéficier de l’enveloppe financière dédiée au plan protéines. Un dossier porté par le GIE GSP n’a pas abouti. Les partenaires ne baissent toutefois pas les bras.
Pois ; protéines
Photo : Philippe Montigny, Prolea
Le dossier porté par le GIE GSP, Groupement des sélectionneurs de protéagineux, pour obtenir des fonds du plan protéines n’a pas été retenu par le ministère de l’Agriculture. La réponse est tombée fin septembre. « Nous avons été désagréablement surpris, d’autant que ce projet ne coûtait pas très cher : 500 000 euros, soit une subvention de 200 000 euros», regrette Jérôme…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil