Un semencier se lance dans l’agriculture de conservation

La pomme de terre n'est pas la culture la plus simple pour mettre en place des pratiques de conservation des sols. Pour accompagner cette dynamique, la filiale France du groupe HZPC a annoncé, le 2 juin, rejoindre l'association Pour une agriculture du vivant. Le groupe mène depuis le début de l'année des expérimentations. Explications avec le directeur de HZPC France, Christophe Gauchet.
De nombreux acteurs du secteur agroalimentaire ont déjà rejoint l'association Pour une agriculture du vivant, qui défend l'agriculture de conservation des sols. Dernière arrivée en date, celle de la filiale française du groupe HZPC, première société de semences de pommes de terres à rejoindre les rangs de l'association. « Nous croyons dans ce modèle, mais cela nécessite beaucoup de connaissances, explique Christophe Gauchet, directeur de HZPC France. L'association était déjà bien structurée, cela s'est fait assez naturellement. » L'association était venue, dès le mois de janvier, présenter les principes de l'agriculture de conservation des sols aux 205 producteurs de la…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil