Port de la Pallice, incertitudes pour la campagne céréalière à venir

Le 17 juin se tenait la Bourse Maritime agricole de la Rochelle. L’occasion, pour les deux intervenants clés de l’activité céréales sur le Port - Sica Atlantique et Soufflet Négoce - de faire le point sur la campagne passée et de se projeter sur la prochaine. Pour les mois à venir, deux inconnues de taille : le volume et la qualité de la récolte et l’évolution de la situation en Ukraine.
Soufflet negoce ; sica atlantique ; La Pallice
Jean-François Lépy et Vincent POudevigne, respectivement directeur général de Soufflet Négoce et de Sica Atlantique. © AG
« Après une campagne 2020/21 morose, celle de 2021/22 devrait approcher, toutes céréales confondues, les 2,3 Mt exportées à fin juin pour la Sica Atlantique », confie Vincent Poudevigne, le directeur général de la structure à l’occasion de la Bourse Maritime agricole de la Rochelle le 17 juin. Sur ces volumes, le blé tendre pèse pour 60 %, le maïs pour 15 % et le blé dur pour 10 %. Principaux faits marquants : un calendrier d’expédition en tout début de campagne décalé à cause du retard des moissons puis la guerre en Ukraine qui a redessiné le flux des échanges internationaux.

En…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil