Pour l'AGPB, l'AGPM, la CGB et la Fop, « l'écologie punitive, cela suffit ! »

Conseil stratégique obligatoire, séparation du conseil et de la vente, suppression des 3R (rabais, ristourne, réduction), interdiction de produits sans solution, plateforme sur la sortie du glyphosate, augmentation de la RPD… N’en jetez plus. Pour les agriculteurs regroupés au sein des Assemblées générales des producteurs de blé (AGPB) et maïs (AGPM), la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) et Fédération Française des Producteurs d’Oléagineux et de Protéagineux (Fop), la coupe est pleine. « Les Pouvoirs publics savent-ils qu’une exploitation de grandes cultures dont le revenu moyen par actif est, sur les cinq dernières années, de l’ordre de 2500 € par an, va subir un surcoût de plus de 1500 € ? Soit potentiellement le tiers de son résultat ! Cela montre une nouvelle fois le décalage de nos dirigeants avec la réalité du terrain et leur dramatique méconnaissance de la situation économique de la ferme France. » Tous appellent, dans un communiqué commun daté du 5 décembre, à « refonder un dialogue constructif pour accompagner la transition agroécologique dans laquelle les producteurs de grandes cultures sont résolument engagés au travers des plans de transformation de filière. »

Autres articles du fil

Un nouveau directeur à la tête de Perriol-Jeudy

23 septembre 2021
Bruno Piquandet a pris la tête du négoce de pommes de terre Perriol-Jeudy le 1er juillet. Créée en 2017, par la fusion de l’activité plants de pommes de terre de Jeudy SAS et de Perriol SAS, cette structure fournit les professionnels et les amateurs en plants de pommes de terre et bulbes...