Pour l’Iddri, la HVE ne devrait pas bénéficier des éco-régimes

Dans un « Policy brief » diffusé le 16 mars, l'Iddri remet en cause l'intégration de la HVE dans les dispositifs pouvant bénéficier des écorégimes de la prochaine Pac. Soulignant le manque d'ambition de la certification, l'organisme appelle à une révision de son cahier des charges, pour ne pas affaiblir le dispositif global des éco-régimes, et éviter d'ouvrir « une brèche dans les exigences environnementales pour accéder aux aides publiques ».
Nouveauté de la Pac post-2023, les éco-régimes pourraient mobiliser entre 20 et 30 % des fonds du premier pilier. Si une première liste de pratiques potentiellement éligibles a été diffusée par la Commission européenne, chaque pays pourra choisir celles qu'ils souhaitent voir être subventionnées dans son plan stratégique national. En France, la HVE pourrait être l'une d'entre elles. Mais, si certaines parties prenantes considèrent la HVE comme le moyen d'accompagner un maximum d'agriculteurs dans une démarche de progrès, d'autres insistent sur son manque d'ambition. Dans une étude diffusée le 16 mars, intitulée « La certification Haute valeur environnementale (HVE)…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil