Prévisions de l’UE à 2030 : céréales et protéagineux en hausse, colza stable

D’ici à 2030, l’Europe prévoit un prix des céréales stabilisé autour de 170 €/t, avec une production en hausse pour atteindre 325 millions de tonnes. Les perspectives de l’agriculture de l’Union européenne de 2018 étaient exposées les 6 et 7 décembre à Bruxelles. La croissance modérée de la demande alimentaire, notamment en maïs, pousserait la production céréalière. Pour le colza, les experts de l’UE n’attendent pas de hausse, du fait de la politique des biocarburants après 2020 et d’une augmentation imitée de la demande en oléagineux. Le soja devrait continuer à croître et les protéagineux, bénéficier d’une forte demande et d’une politique favorable, même si la sole reste réduite (1,4 % de la surface arable). Sous l’effet d’une baisse de la consommation (- 5 %), et de la stabilisation attendue de la production, l’Europe restera exportatrice net de sucre, annoncent les experts. Concernant l’alimentation animale, la demande en bio et sans OGM devrait s’accentuer fortement. Pour les biocarburants, le rapport laisse entrevoir des interruptions dans les matières premières, notamment pour la production de biodiesel.
Les rapporteurs précisent que leurs résultats n’ontg tenu compte ni de l’impact du Brexit, ni des discussions actuelles sur la prochaine PAC.