Prix du lait : un accord pour passer le cap

Une table ronde s'est tenue le 24 juillet au ministère de l'Agriculture avec les acteurs de la filière laitière afin de définir le prix du lait. Les distributeurs se sont engagés à accorder dès le mois d'août, dans le cadre des négociations bilatérales avec leurs fournisseurs, des hausses de tarifs sur un certain nombre de produits premiers prix et à marque de distributeurs. Ils se sont accordés sur l'importance de la question de l'origine France dans cette période difficile.
Stéphane Le Foll a annoncé qu'il réunirait toute la filière après le Conseil des ministres de l'agriculture du 7 septembre, pour faire le point sur la mise en œuvre et l'impact des engagements pris ce jour, sur la base d'un rapport de situation qui lui sera rendu par le médiateur des relations commerciales agricoles.
Xavier Beulin, président de la FNSEA, et Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, ont estimé que l'accord sur un prix à 340 €/1000 l  permettrait de "passer le cap » mais qu'une action européenne est nécessaire pour relancer le prix des produits laitiers. La Confédération paysanne a indiqué par communiqué de presse le 24 juillet que l'accord agira a maxima sur 20% du volume du lait produit en France, mais ne réglera pas la surproduction de lait au niveau européen et mondial. La Coordination Rurale revendique un prix à 450 euros les 1000 litres de lait : « le prix rémunérateur, doit inclure un salaire pour l'éleveur. »

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *