Maladies du bois de la vigne, des résultats mitigés pour le projet Advantage

Trouver une solution d’une efficacité équivalente à celle de l’arsenite de sodium, interdit depuis 2001 sur les maladies du bois de la vigne, tel était l’objectif que s’étaient fixés Agrauxine et ses neufs partenaires, pour le projet Advantage. L’entreprise a dressé un bilan mitigé lors d’un webinaire organisé le 19 janvier par Agri Sud-Ouest Innovation.
Lancé en 2015, le projet Advantage porté par Agrauxine visait le développement de nouveaux produits de protection et de services contre les maladies du bois de la vigne (MBV) afin de pallier l’interdiction de l’arsenite de sodium en 2001. En effet, depuis, aucune alternative n'a été trouvée, alors que les MBV entraînent des pertes économiques conséquentes à la filière viticole. Lors d’un webinaire organisé par Agri Sud-Ouest Innovation, le 19 janvier, Patricia Letousey, chargée de projets R&D biocontôle Agrauxine by Lesaffre a fait le bilan. « Nous avons voulu intégrer tous les maillons de la chaîne de production, indique-t-elle.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil