Protéines d’insectes et méthanisation au menu des premiers projets soutenus par Agri Impact

Un an et demi après son lancement officiel, le fonds Agri Impact, porté par la Fondation Avril et Citizen Capital, a annoncé les trois premiers projets soutenus. Ils concernent les secteurs de la méthanisation et de la production d'insectes pour l'alimentation animale.
aqamétha ; méthanisation ; cive ; filière méthanisation ; solagro et GRDF ; Agri Impact

Lancé en février 2021 par la Fondation Avril et la société d’investissement à impact Citizen Capital, le fonds Agri Impact a pour objectif l’accompagnement de projets de diversification « au service de la transition agricole ». Près d’un an et demi plus tard, ces derniers ont annoncé, le 3 octobre 2022, les trois premiers investissements du fonds. « Ces premiers projets correspondent parfaitement à la mission que nous nous donnons, de mobiliser du capital pour relever les défis sociaux et environnementaux auxquels nous sommes confrontés, réagit Antoine Vedrenne, en charge du fonds Agri Impact chez Citizen Capital. D’ici à cinq ans, nous comptons soutenir une trentaine de projets d’agriculteurs. » C’est un peu moins que le chiffre initialement annoncé lors du lancement du fonds, à savoir 50.

Insectes et alimentation animale

Le premier projet soutenu est celui de la marque Invers, qui développe depuis 2016 une filière de production à la ferme de protéines d’insectes pour l’alimentation animale. Les déjections des insectes peuvent, pour leur part, être utilisées comme matière fertilisante. Les capacités de production de l’entreprise devraient être multipliées par dix, dès septembre 2023, grâce à la construction d’un nouveau couvoir en Auvergne-Rhône-Alpes. Une levée de fonds de 15 M€ a été réalisée par le fonds Agri Impact, en partenariat avec les actionnaires historiques du projet, parmi lesquels les coopératives Limagrain, Oxyane et Euréa.

Deux projets de méthanisation

Les deux autres investissements concernent des projets de méthanisation développés par des exploitations de polyculture-élevage. Les financements sont apportés par les partenaires Banque Populaire Grand Ouest, CIC Ouest et la Société financière de la nef. La capacité de production affichée de ces deux unités est de 20 GWh/an, soit 1600 foyers chauffés et une économie de 2300 tonnes de CO2/an. La méthanisation avait été un enjeu identifié comme prioritaire lors du lancement du fonds.

Suivi de l’évolution des pratiques

« Dans le cadre de ces projets, les agriculteurs entrent dans une démarche d’amélioration des pratiques agronomiques avec le soutien d’Agri Impact, en particulier en termes de fertilisation, de travail du sol, de mise en place de couverts végétaux et de surfaces agroforestières », précise le fonds dans un communiqué.

Doté de 30 M€, Agri Impact bénéficie du soutien de BPIFrance (dans le cadre du plan France 2030), de l’Ademe, ou bien d’investisseurs agricoles (Arterris, Euralis, Groupe Soufflet, Limagrain et Sofiprotéol) notamment.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

Terres Univia structure une démarche RSE

6 décembre 2022
L’interprofession Terres Univia, est en phase de structuration d'une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises, RSE. « Nous sommes en train d’évaluer ce que nous faisons déjà en matière de durabilité et ce que nous sommes capable d’aller chercher. C’est un travail de...