Protéines végétales et bioéconomie, perspectives d’avenir pour le secteur amidonnier

« Nous consacrons 2 à 3 % de notre chiffre d'affaires annuels à la R&D, ce qui est supérieur à la moyenne de l'agroalimentaire français », explique Marie-Laure Empinet, présidente de l'union du secteur amidonnier, Usipa. La structure organisait un point, le 1er octobre, en amont de son Assemblée générale, pour présenter les chiffres de l'année 2018, mais aussi ses perspectives pour les années à venir.

Tournant du végétal

Produisant un demi-million de tonnes de protéines pour l'alimentation humaine et animale, les entreprises de l'Usipa comptent prendre le tournant des protéines végétales. « Si le marché industriel…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous