PSE Adour-Garonne, « le bilan de 2020 est très satisfaisant »

Deux ans après le lancement des paiements pour services environnementaux en Adour Garonne, l'Agence de l'eau, Solagro et la Chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne, ont fait un premier bilan de sa mise en œuvre. Près de 72 000 hectares sont actuellement concernés. 856 PSE ont été signés en 2020.
Adour Garonne
L'Agence de l'eau Adour-Garonne est la première à avoir attribué, dès 2019, des paiements pour services environnementaux, dans le cadre de l'expérimentation prévue par le plan Biodiversité. Trois ans plus tard, l'Agence de l'eau, la Chambre d'agriculture du Tarn-et-Garonne et Solagro, qui a construit la méthodologie, ont dressé un premier bilan positif de l'expérimentation, lors d'un point organisé le 30 septembre. 856 PSE ont été signés en 2020, contre 382 en 2019. Ces derniers couvrent 71 900 hectares, soit 18 % de la SAU du territoire. « Le bilan pour 2020 est très satisfaisant », se félicite…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil