PSE, Epiterre prend de l’ampleur et se constitue en société

Depuis sa création en 2019, Epiterre facilite l'obtention de paiements pour services environnementaux pour les agriculteurs. Face à un volume de dossiers en augmentation, et des profils de projets de plus en plus variés, comme la mode et la cosmétique, la marque va se constituer en société. Le point avec Gilles Baraize, responsable du projet à la FNSEA.
Baraize; Epiterre
Gilles Baraize, responsable de la marque Epiterre à la FNSEA.
Rapprocher les porteurs de projets agricoles drainant des services environnementaux et de potentiels financeurs. C'est la vocation de la marque Epiterre, lancée en 2019 par la FNSEA et l’association Imagin’Rural. Après deux ans, un tournant se profile : Epiterre s'apprête à devenir une société à part entière d'ici à la fin de l’année 2021. « La dynamique est là, et face au volume de dossiers traités et à venir, nous devons nous structurer et définir des objectifs », commente Gilles Baraize, responsable du projet Epiterre à la FNSEA.

25 000 à 500 000 euros par…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil