PSN, la version révisée sur le bio ne convainc pas la DG Environnement de la Commission européenne

Des progrès réalisés, mais encore insuffisants. C'est en substance l'analyse de douze PSN, dont celui français, réalisée par la DG Environnement, dans un document daté du 4 juillet et relayé par l'ONG Arc 2020. Les récentes évolutions concernant la création d'un troisième niveau d'éco-régimes pour le bio, en France, ne semblent pas convaincre l'instance.
commission européenne ; sulfoxaflor ; pollueur-payeur ; PSN ; chambres
Suite aux remarques de la Commission européenne sur le plan stratégique national, PSN, français, qui soulignait notamment la faiblesse de la copie en matière d'éco-régimes, le ministre de l'Agriculture a annoncé, le 1er juillet, plusieurs arbitrages, dont la création d'un troisième niveau dédié au bio. Des évolutions qui ne semblent pas satisfaire la DG Environnement. « Son niveau n'est pas en adéquation avec l'effort, les besoins et les bénéfices environnementaux de l'agriculture biologique, comparé aux autres voies d'accès aux éco-régimes, dont les exigences sont plus simples à remplir et aux bénéfices moindres »,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil