Rare ! 130 000 tonnes de blé tendre français sont parties pour la Chine

Mi-janvier, un panamax de blé tendre français a été déchargé sur le port chinois de Huangpu, près de Shanghai. Un évènement qui n’était pas arrivé depuis…. cinq ans ! « La Chine est le premier producteur de blé au monde, avec 130 Mt. Le pays pourrait être auto-suffisant mais peine à trouver certaines qualités comme des blés biscuitiers ou à forte teneur en protéines. C’est pourquoi il n’achète du blé que sur quota, à 90 % par le biais de l’entreprise d’État Cofco. Il restait à la fin de l’année 130 000 t de quotas à la Chine. Entre les inquiétudes sur la qualité de la récolte australienne et le refroidissement des relations commerciales avec les États-Unis, une fenêtre s’est ouverte pour les blés français qui s’avéraient compétitifs et d’une excellente qualité », justifie Margaux Verdier, responsable du suivi marché et de la relation avec la filière française chez France Export Céréales. 130 000 tonnes ont donc été chargées au départ du port de Dunkerque.

Promouvoir les blés français auprès de meuniers

Pour l’occasion, une réunion a été organisée le 16 janvier à Canton avec France export céréales, la consule générale de France à Caton et le directeur du département Blé de Cofco. L’objectif était de présenter et promouvoir la filière céréalière française, en vu notamment de rassurer les meuniers chinois, peu habitués à la marchandise. « Ces derniers devraient utiliser nos blés d’ici à un mois, nous aurons leur retour à ce moment », souligne Margaux Verdier. Verdict dans quelques semaines donc, afin de savoir si la France a des chances de séduire de nouveau les industriels chinois pour les quotas 2019.

Autres articles du fil