Récolte 2018 : le ministère affine ses estimations

Dans une note de conjoncture en date du 1er juillet, Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, a publié ses dernières estimations de récolte.
La production de blé tendre atteindrait 36,1 Mt, en recul de 1,3 % par rapport à la récolte de 2017 mais au-dessus de la moyenne 2013-2017 (+ 1,2 %). Le rendement atteindrait 73 q/ha, soit – 0,7 q/ha en un an. La baisse est la plus marquée en Normandie (- 8,5 %) et en Nouvelle-Aquitaine (- 4,3 %). Seul le grand Est verrait les rendements augmenter : + 10,4 %, après une récolte 2017 très compliquée.

La production de blé dur baisserait de 12,1 % sur un an tout en restant en hausse de 2,0 % par rapport à la moyenne 2013-2017. Les rendements reculeraient de 9,6 % par rapport à 2017, notamment en Languedoc-Roussillon (- 20,2 %), en Midi-Pyrénées (- 17,8 %) et en Poitou-Charentes (-10,6 %).

Forte baisse pour le colza, à 4,5 Mt, soit un recul de 14,5 % en un an. Le rendement national ne dépasserait pas 30,8 q/ha, soit – 7,5 q/ha en un an.
La production de protéagineux est attendue en baisse de 0,6 %.
Stabilité pour les orges avec une production de 12,1 Mt et un rendement en hausse de 2,4 %.

Pour les cultures de printemps, Agreste avance une stabilité des surfaces de maïs grain (1,4 Mha) et un recul de 0,6 % des hectares dédiés au maïs fourrage. La sole de tournesol serait en baisse de 3,2 %, et celle de soja, en augmentation de 0,5 %. Enfin, si les surfaces de betteraves industrielles sont estimées « stables », celles de pommes de terre seraient en hausse de 11,8 %. A.G.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.