Récolte 2018 : premiers échos au Nord de la Loire

Les orages et pluies annoncées la semaine passée ont finalement peu perturbé les chantiers de récolte. Espérons que cela dure pour que 2018 reste marquée par la lettre V. V pour victoire des bleus mais aussi V pour vitesse grand V… Les moissons, débutées avec en moyenne 15 jours d’avance, se déroulent à plein régime. Côté résultats, l’excellent «4-2» de la finale n’effacera pas les rendements plus que moyens décrochés dans les fermes françaises. La qualité, elle, heureusement est au rendez-vous.

Geoffrey Saintyves, responsable exploitation chez Noriap (80) – « Les premiers blés sont bons en rendement et qualité »
« La récolte est désormais bien avancée pour les orges d’hiver. Les rendements déçoivent. Pour la qualité, nous n’avons encore que peu de retour. La moisson des blés et des colzas commence à peine. Pour les colzas, nous n’avons pas encore d’idée précise sur les résultats. Les premiers blés récoltés affichent quant à eux de très bons rendements et une bonne qualité ».

Pauline Courant, acheteuse en céréales chez Cap Seine (76) – « Une qualité dans la norme »
« La moisson des orges d’hiver se termine dans l’Eure et est réalisée aux trois quarts en Seine-Maritime. Les rendements sont très hétérogènes : entre 70 et 90 q/ha. Nous sommes sur la moyenne basse des cinq dernières années. Les PS, compris entre 60 et 67, restent dans la norme mais sont très disparates également. En colza, nous n’en sommes qu’au tout début. A peine 25 % des surfaces sont récoltées, avec de grands écarts de tonnages : entre 10 et 40 q/ha. Le blé est encore moins avancé. Difficile de dresser un premier bilan ».

Philippe Vincent, directeur céréales chez Agrial (14) – « En colza, les bonnes parcelles sont rares »
« Les chantiers des orges d’hiver sont désormais bien engagés sauf dans le nord du Calvados et de la Manche. Globalement, les rendements déçoivent avec des moyennes de 65 q/ha en Indre-et-Loire et de 75 q/ha dans le Calvados. Même si les PS sont corrects, ils restent assez faibles, autour de 63,5. En Ille-et-Villaine, Indre-et-Loire, Mayenne et Sarthe, 80 % des colzas sont moissonnés. Au Nord de notre zone, dans l’Orne, la Manche et le Calvados, les chantiers sont beaucoup moins avancés. Nous attendions un recul des rendements à 30 q/ha mais nous allons être bien en-deçà : autour de 25 à 27 q/ha de moyenne. Les bonnes parcelles sont rares.
La récolte des blés avance rapidement. 50 à 60 % sont coupés en zone sud. Plus au nord, cela démarre tout juste. Les prévisions globales sont en-dessous des moyennes pluriannuelles mais la qualité semble au rendez-vous avec des PS moyens de 77 et des taux de protéines proches des 12. En global, 2018 devrait rester une année moyenne, plutôt décevante. Nous comptons sur les maïs, actuellement magnifiques ».

Gonzague Meurisse, service des Mises en marché d’Acolyance – « En blé, la qualité est très bonne »
« Au 13 juillet, nous avons terminé les orges d’hiver brassicoles avec un rendement décevant de 73 q/ha de moyenne mais avec une très bonne qualité : 10,8 de protéine, un PS de 65 et un calibrage de 83 %. Nous avons rentré 20 % des blés. Nous commençons habituellement la récolte sur la Seine-et-Marne et la Marne. En Marne, 80 % des blés sont récoltés. En revanche, la Seine-et-Marne n’est quasiment pas attaquée. Et entre 10 et 15 % d’avancés sur l’Aisne. Les premiers rendements étaient plutôt décevants mais cela semble s’améliorer au fur et à mesure de la récolte. Aujourd’hui, on estime un rendement moyen de 82 q/ha, contre 78 q/ha l’an dernier. La qualité est très bonne avec 11,9 de protéine et un PS de 78. Nous allons pouvoir répondre aux cahiers des charges, particulièrement à l’export, où l’on espère récupérer des parts de marchés. Nous avons récolté 50 % des colzas mais c’est plus décevant : 33 q/ha cette année contre 42 q/ha l’an passé. Les rendements sont très hétérogènes, de 15 à 45 q/ha en fonction des variétés, types de sols et avancement des récoltes ».

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil