Réduction des pesticides, FNH appelle à réorienter les financements publics et privés

Selon le Think Tank de la Fondation Nicolas Hulot, seul 1 % des financements publics serait réellement efficace pour aider l’agriculture à moins utiliser les pesticides en France. La Fondation propose, dans un rapport publié le 9 février 2021, une feuille de route sur dix ans pour mettre fin à la discordance entre les objectifs assignés au monde agricole et les moyens donnés pour y répondre.
“Depuis le Grenelle de l’environnement, l’objectif de la France est de réduire l’utilisation des pesticides de 50 %, et nous faisons face à un réel échec”, souligne Amandine Lebreton, directrice du  plaidoyer et de la prospective à la Fondation Nicolas Hulot (FNH), lors d’une conférence de presse tenue le 8 février 2021. Pour tenter de comprendre ce manque de résultat, le Think Tank de la Fondation s’est penché durant un an, avec le Basic, le Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne, sur les financements publics et privés perçus par les acteurs agricoles et alimentaires au cours des dix dernières…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil