Rémunération du carbone, un système démarre pour les grandes cultures

Vingt agriculteurs belges et français sont déjà engagés dans la démarche de rémunération du carbone mis en place par Soil Capital. Se différenciant du label bas-carbone, elle se fonde sur un outil de quantification international et garantit un prix minimum de 27,5 euros la tonne de carbone. Explications avec les dirigeants de la société.
SEMIS DE MAIS DANS UN COUVERT VEGETAL EN AGRICULTURE DE CONSERVATION DES SOLS SEMIS DIRECT SOUS COUVERT
La société de conseil agronomique Soil Capital a annoncé le 23 septembre le lancement du premier programme de rémunération du carbone européen pour les agriculteurs. En réflexion depuis un an, il se fonde sur le développement de l’agriculture de conservation des sols, que les dirigeants de la structure belge préfèrent nommer « agriculture régénérative ».

« Solide, crédible et pratique »

Pour la société, ce projet va permettre de développer ces pratiques vertueuses. Elle a réalisé un sondage en 2019 qui montre que les freins à leur adoption sont essentiellement de trois ordres : un manque de confiance face à ces changements (28 %), la…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil