Révision de la directive pesticides, une occasion manquée d’instaurer les clauses miroirs pour le secteur agricole et les ONG

Suite à la publication par la Commission européenne du projet de révision de la directive Sud, concernant l'utilisation durable des pesticides, de premières réactions ont été relayées. Si ONG et organisations d'agricoles ont des avis divergents sur l'ambition du document, elles s'accordent sur la nécessité de mettre rapidement en place, en parallèle, la réciprocité des normes au niveau européen.
pesticides ; pulvérisation; Écophyto 2+ ; tableau ; directive
La Commission européenne, a publié, le 22 juin, deux documents relatifs à l'utilisation durable des pesticides, via un projet de révision de la directive Sud, et la restauration de la nature, dans le cadre du Green Deal. Si certaines parties prenantes ont indiqué vouloir prendre le temps de se plonger dans ces textes, avant de s'exprimer, d'autres acteurs du milieu agricole ont d'ores et déjà réagi. Sans grande surprise, ces publications ont été accueillies de manière plutôt mitigée. Tout en saluant « la volonté d'harmonisation des cadres européens en matière de transition agroécologique, afin…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil