Saaten Union fait le choix de déléguer la production et la distribution de ses blés hybrides

À l'occasion d'une conférence de presse organisée le 23 mars, Saaten-Union a annoncé un changement stratégique pour ses blés hybrides. Désormais, le semencier déléguera la production et la commercialisation de ses variétés à des établissements producteurs de semences.
Saaten Union ; Saaten-union
Le constat fait par Saaten Union est sans appel : les surfaces de blé hybride sont en baisse en France. Après avoir couvert 170 000 ha il y a une dizaine d'années, ces variétés ne représentent plus que 35 000 ha, soit 2000 à 3000 agriculteurs. Les remontées de la distribution, ainsi qu'une étude menée avec Kynetec auprès des agriculteurs, montrent que le frein majeur au déploiement du blé hybride demeure le coût de la semence.

Transférer la production et la distribution à 12 établissements de production de semences

Saaten Union a décidé de passer la production et la commercialisation…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil