Saipol vise au moins 300 000 tonnes d’oléagineux « bas GES » pour 2023

Après le lancement, il y a six mois de sa plateforme OleoZE, Saipol a déjà contractualisé 10 000 tonnes de colza et de tournesol « bas GES » auprès d’agriculteurs et d’OS. Le triturateur français est le premier à avoir lancé une telle démarche et compte bien atteindre 300 000 tonnes de ces graines vertueuses d’ici à 2023, pour alimenter le marché des biocarburants.
La plateforme OleoZE lancée par Saipol en février répond à un double objectif : retrouver de la valeur pour les producteurs de colza en rémunérant les pratiques favorisant le stockage du carbone, et proposer des huiles avec de faibles émissions de GES pour un marché des biocarburants en forte croissance. Six mois après son lancement, 10 000 tonnes de graines oléagineuses ont été contractualisées sur la plateforme, majoritairement du colza mais aussi 600 tonnes de tournesol. Saipol espère atteindre les 300 000 tonnes à l’horizon 2023, soit environ 8 % de son sourcing sur ces espèces.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil