« Sans aide, les filières AOP ne tiendront pas cinq ans » Michel Lacoste, président du Cnaol

Si le secteur agricole répond présent pour assurer l'approvisionnement en produits alimentaires des Français, la modification des comportements alimentaires liée au confinement pèse lourd sur certaines filières. C'est le cas des fromages AOP, dont les ventes ont été plus que divisé par deux depuis le début de la crise. Explications avec Michel Lacoste, président du Cnaol, instance regroupant l'ensemble des syndicats d'appellation d'origine laitière françaises.
Le confinement imposé par le Covid-19, pour limiter sa propagation, a modifié les comportements d'achats des consommateurs. Certaines filières en pâtissent plus que d'autres. Particulièrement touchés par les conséquences de cette crise, les fromages AOP ont vu leurs ventes dégringoler depuis plusieurs semaines. Explications avec Michel Lacoste, président du Cnaol, instance regroupant l'ensemble des AOP laitières, qui alerte sur l'urgence de la situation et fustige le manque de réactions de la part du ministère de l'Agriculture.

Référence Agro : Depuis le début du confinement lié à l'épidémie de Covid-19, les comportements de consommation des Français ont évolué. Quelles sont les…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil