Scara, une AG les yeux vers le ciel, mais les pieds sur Terre

Des masques et des chaises espacées d'un mètre, mais en présentiel malgré tout ! L'assemblée générale de la Scara s'est tenue ce 4 janvier dans l'Aube. Il y a été question de la démarche stratégique de la coopérative, et notamment de l'importance de maintenir un lien solide avec les adhérents.
Scara
Si la récente mission de Thomas Pesquet a été abordée, à travers le témoignage de Laura André-Boyet (ESA), l'AG de la Scara n'en a pas moins abordé des sujets plus terre-à-terre, et notamment la stratégie finalisée par la coopérative en 2021.
L'assemblée générale de la Scara se tenait le 4 janvier à Villette-sur-Aube (10). Un événement traditionnellement propice à l'ouverture à des domaines d'activités autres que l'agriculture. Spécialiste des vols spatiaux habités pour l'European astronaute center (ESA), Laure André-Boyet a ainsi proposé un parallèle entre les défis de sa profession, et ceux des agriculteurs. La coopérative n'en garde pas moins les pieds sur Terre ! Et l'assemblée générale a aussi et surtout été l'occasion d'évoquer la stratégie définie en 2021.

La Scara se fixe trois axes stratégiques

Si « par essence, une démarche stratégique n'est jamais figée », selon la directrice…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Yildirim reprend la participation de Rosier, dont Borealis se sépare

30 septembre 2022
Après la vente de son activité azote, qui devrait être cédée à Agrofert pour 810 M€, Borealis se sépare de sa filiale d'engrais minéraux, Rosier. La firme autrichienne a annoncé vendre sa participation de 98,09 %  au groupe turc Yildirim. Les deux groupes ont dévoilé le 26 septembre...