Sécheresse, Ceta,… un climat tendu au Sommet de l’élevage

« Nous ne comprendrons jamais : comment pouvons-nous importer de la viande bovine issue d'animaux nourris aux farines animales interdites en France, avec des activateurs de croissance, dont l'alimentation provient de cultures traitées avec 46 molécules interdites et dont les normes de bien-être animal ne correspondent pas à nos pratiques ? » Le 3 octobre, à Cournon, au Sommet de l'élevage, Patrick Benezit, secrétaire général adjoint de la FNSEA, résume l'incompréhension des éleveurs face aux choix commerciaux de la France. L'Assemblée nationale a en effet ratifiée le Ceta, l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil