Sécurité alimentaire et agroécologie, des objectifs difficiles à atteindre « simultanément »

Pour imaginer l’avenir de la sécurité alimentaire, dans un contexte de changement climatique et d’augmentation exponentielle de la population mondiale, l’étude prospective Agrimonde-Terra a élaboré cinq scénarios. Les résultats, publiés le 8 juillet, soulignent la difficulté de la préservation conjointe de la sécurité mondiale et du climat à l’horizon 2050.
Après un premier travail prospectif terminé en 2011, l’étude prospective Agrimonde-Terra, coordonnée par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) et l’Institut national de recherche pour l'agriculture et l'environnement (Inrae), s'est intéressée au sujet de l’utilisation des sols et de la sécurité alimentaire en 2050. Les résultats de ces travaux, publiés le 8 juillet 2020 dans la revue PLOS ONE, soulignent les défis à relever en la matière au cours des trois prochaines décennies. Pour mieux comprendre les relations entre ces deux phénomènes, dans un contexte de réchauffement climatique et d’augmentation…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil