Semences de luzerne et de trèfle : négociations multiplicateurs-semenciers tendues

Bon nombre d’agriculteurs multiplicateurs de semences de luzerne et de trèfle se posent la question : dois-je renouveler mes contrats ? « Face à des prix des céréales très attractifs et à des prix très bas pour des marchés exports en luzerne et en trèfle, impactant les marges producteurs, la question est d’actualité”, constate Thierry Du Fretay, responsable professionnel de la Fnams (1). “Notre mission est de poursuivre les négociations avec les établissements semenciers pour qu’un accord sur le montant du complément à payer soit trouvé, début décembre, lors de notre prochaine réunion ». Un acompte de 112 €/q pour la luzerne et de 105 €/q pour le trèfle ayant été décidé le 5 octobre. « Pour être rentable, le prix de ces semences doit, au final, être compris entre 150 et 200 €/q ». Anne Gilet

(1) Fédération nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences

Pour la deuxième année consécutive, le désaccord entre agriculteurs et établissements semenciers est réel et tend à se creuser sur les conditions de rémunération prévisionnelles. « Il serait utopique de croire que la compétitivité des productions de semences de luzerne ou de trèfle violet françaises passe par une marge négative des producteurs une année sur deux », poursuit-il.

A l’échelle nationale, la production de semences de luzerne couvre 11000 ha. Celle de trèfle, 4000 ha. « Outre l’importance agronomique de ces cultures au sein de la rotation, il est capital pour les agriculteurs de con

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *