Séparation conseil/vente : on y voit enfin plus clair

Suite à la parution, le 20 octobre, des arrêtés précisant les modalités de la mise en place de la séparation des activités de conseil et de vente des produits phytosanitaires, les coopératives et les négoces ont désormais tous les textes en main pour faire leur choix. Soulagement pour la Coopération Agricole et la FNA sur les dossiers CEPP et délai des audits. Pour le reste, un décryptage s’avère utile. Le point avec Antoine Hacard et François Gibon.
Semaine chargée sur le plan législatif pour la distribution agricole. Alors que le 18 octobre paraissait le décret définissant les conseils stratégique et spécifique, le 20 octobre étaient publiés sept arrêtés liés à la mise en place de la séparation du conseil et de la vente. « Nous avons évité le pire, confie d’entrée Antoine Hacard, président de la Coopération Agricole métiers du grains. Même si nous n’avons pas encore l’ensemble du dispositif – le décryptage de tous les textes demandera encore un peu de temps -, nous sommes soulagés, notamment sur…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil