Un parasite prometteur à l’étude contre la sésamie du maïs

Des essais ont été menés entre 2018 et 2022 pour évaluer l'efficacité d'un parasitoïde, originaire d'Afrique, contre la sésamie du maïs. Les résultats, prometteurs, de ces expérimentations, menées sous serre, ont fait l'objet d'une présentation le 3 novembre, à Phloeme. Les chercheurs attendent désormais l'autorisation de poursuivre leurs travaux en conditions réelles.
sésamie
La sésamie du maïs est le troisième ravageur du maïs en France. ©Arvalis - Institut du végétal
Troisième insecte ravageur du maïs, derrière le taupin et la pyrale, la sésamie est responsable chaque année de 300 000 tonnes de pertes en France, et la cible de 30 % des traitements insecticides, soit 150 000 hectares. Un ravageur qui occupe de plus en plus de terrain, depuis les années 1990. « Nous observons une recrudescence des populations de sésamies dans le quart sud-ouest du pays et une expansion vers le Nord, le long de la façade Atlantique », explique Laure Kaiser, directrice de recherche au CNRS, le 3 novembre, dans le cadre de Phloeme, à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil