Six coopératives soutiennent la qualification agriculture raisonnée des exploitations agricoles

Valfrance a été la première coopérative à partir sur la qualification agriculture raisonnée des exploitations agricoles, Champagne Céréales a décidé de prendre ce virage en mai 2007 pour lancer le grand chantier de la qualification de 4000 exploitations adhérentes en 4 ans. «La qualification agriculture raisonnée a mobilisé au départ plus d’agriculteurs que nous pensions puisqu’ils sont d’ores et déjà 1000 adhérents à vouloir s’engager dans cette démarche » a indiqué Pascal Prot, président de Champagne Céréales lors du colloque Farre qui s’est tenu le 21 janvier à Paris.
Le groupe Terrena via sa filière production végétale est aussi partie prenante sur le dossier, tout comme le groupe Occitan qui vient de donner son feu vert, ou encore les coopératives Terreos et Agralys. « Agriculture raisonnée ou certification haute valeur environnementale, peu importe !, a ajouté Pascal Prot , ce qui compte, c’est d’apporter la preuve que notre travail est bien fait, que nous respectons l’environnement afin de nous sentir fiers de nos exploitations. Il faut agir maintenant. Le passage à la certification environnementale sera ensuite d’autant plus facile. »
Dans un discours retransmis en vidéo, Michel Barnier a manifesté son soutien dans la qualification agriculture raisonnée des exploitations agricoles et dans la certification haute valeur environnementale en cours de discussion (…). A.D.

Notre photo/Pascal Prot

Le ministre de l’Agriculture a notamment mis en exergue, les mobilisations collectives comme celle portée par le groupe coopératif Champagne Céréales. « Il faut mutualiser les efforts, les idées, les démarches : leur donner plus de force en les mettant ensemble. » C’est d’ailleurs au niveau des territoires que tout doit se jouer par le biais d’une meilleure concertation afin de préserver les ressources naturelles. Gilles Lemaire, directeur scientifique de Farre, a indiqué que c’est en évitant la spécialisation agricole d’une région, en mixant les productions, en adoptant des stratégies collectives que l’approche environnementale est la plus pertinente : « Sur un même territoire, il faut associer des grandes cultures et du hors sol, ou des prairies. »
2600 exploitations agricoles sont à ce jour qualifiées agriculture raisonnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *