Stratégie nationale de biocontrôle : Bruno Ferreira, directeur de la DGAL, répond à Référence agro

Publiée en novembre 2020, la stratégie nationale de déploiement du biocontrôle fixe, à travers quatre axes principaux, trente-quatre objectifs pour 2020-2025. Cette feuille de route d’ampleur mérite encore, sur certains points, quelques explications. Référence agro est allé les chercher auprès de Bruno Ferreira, directeur général de l'alimentation au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.
Référence agro : Quels sont, selon le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, les objectifs prioritaires de la stratégie nationale de déploiement du biocontrôle et pourquoi ? Bruno Ferreira : Les objectifs prioritaires sont d'abord d'identifier les conditions de succès sur le terrain des solutions de biocontrôle, en favorisant notamment la combinaison des techniques offertes par la protection intégrée des cultures, qu'elles soient mécaniques, physiques, génétiques, agronomiques ou biologiques afin de parvenir à une utilisation la plus efficace possible des solutions déjà disponibles sur le marché. La découverte de nouvelles solutions de biocontrôle constitue un second objectif…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil