Sur le Rhin, le niveau des basses eaux inquiète déjà les OS

Le manque de neige et de pluie ces derniers mois impacte la hauteur d’eau dans le Rhin. Début juillet, le niveau ressemble à celui d’un mois de septembre. Les opérateurs de l'Est de la France sont inquiets pour évacuer la collecte d'été, voire celle d'automne. Explications avec Nicolas Barjot, directeur d’exploitation sur le site d’Ottmarsheim d’InVivo, dans le Haut-Rhin.
Basses eaux ; rhin ; chargement cereales ; invivo ;
Sur le Rhin comme sur la majorité des fleuves, le phénomène des basses eaux est cyclique. « Sauf que cette année, elles arrivent de façon particulièrement précoce, constate Nicolas Barjot directeur d’exploitation sur le site d’Ottmarsheim d’InVivo. En cause, un déficit important de neige cet hiver et de pluie ce printemps, de près de 30 % par rapport à une année normale. Un manque de précipitations qui se répercute sur le débit du fleuve et la hauteur d’eau. Le décrochement a eu lieu dès le mois de mars et là, au 12 juillet, nous sommes 80 cm en dessous des moyennes habituellement…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil