Taméo, le service commun d’Arvalis et Météo France, s’étoffe

Aider les agriculteurs à gérer leurs chantiers en fonction de la météo, en alliant les savoir-faire de Météo-France et d’Arvalis. C’est le concept porté par l’OAD Taméo, lancé en 2016. Ce 11 octobre 2018, les deux partenaires ont présenté à la presse ses nouvelles fonctionnalités. La version 3 de l’outil, accessible depuis le 4 septembre 2018, permet aux agriculteurs de piloter jusqu’à six espèces différentes sur une même interface, avec de nouvelles fonctionnalités disponibles pour le pilotage des parcelles de blé dur, de triticale, d’orges d’hiver et de printemps, en plus du blé tendre et du maïs, déjà opérationnels auparavant.

Septoriose : affiner le conseil pour les traitements sur blé tendre
Taméo permet de croiser les paramètres liés à la météo avec différentes entrées : stade des cultures et risque maladie, et propose des conseils liés à la pulvérisation et aux fertilisations azotée et soufrée. Autre nouveauté spécifique au blé tendre, pour 2019 : le nouveau modèle développé pour le pilotage des interventions fongicides, avec la préconisation de la date de renouvellement de traitement contre la septoriose, calculée en fonction du nombre de contaminations estimées et de la météo.

Outil déployé exclusivement par la distribution agricole
Le mode de commercialisation de Taméo ne change pas. Arvalis et Météo-France misent sur la distribution à travers des « droit à distribuer » groupant plusieurs comptes. Huit structures proposent déjà le service, pour environ 280 agriculteurs à l’heure actuelle : Acolyance et le Ceta de Romilly-sur-Seine (Grand Est), Agora, SANA TERRA et TERNOVEO (Hauts de France), Bourgogne du Sud (Bourgogne-Franche-Comté), Le Gouessant (Bretagne) et Terre Bocage Gâtinais (Centre-Val de Loire).

Autres articles du fil