Tendance engrais : recul de la consommation d’azotés

Les derniers apports d'azotés se terminent. La demande d'azotés recule. Les prix, malgré une légère baisse avec l'arrivée de la nouvelle campagne, restent sur une tendance haussière.
Référence Appro

Dans sa dernière tendance, l’UNIFA faisait état d’un retard de 11 % des livraisons d’engrais azotés des fournisseurs à la fin mars, tout comme le mois précédent. Les distributeurs confirment globalement cette tendance sur le terrain, même si, dans les bassins de production de maïs, le bilan final ne pourra être dressé qu’après les apports d’urée. Un distributeur du nord de la France avance un recul de 5 % de la demande d’azotés des agriculteurs sur cette campagne. Plusieurs motifs sont avancés : stocks chez les agriculteurs, reliquats élevés en sortie d’hiver, cours hauts freinant les achats, conditions climatiques favorables à la minéralisation de l’azote et donc à une moindre fertilisation, évolution de l’assolement notamment avec les importants retournements et non semis de colza.

Le prix des azotés à la hausse

Après une période de flottement en avril, les prix de la nouvelle campagne sont sortis. Une chose est sûre : les cours se positionnent globalement sur des niveaux plus élevés que l’an passé à la même période. Les cours n’ont pas connu un décrochement aussi fort que l’an passé, même si en ammonitrates, des prix bas ont été annoncés par plusieurs fournisseurs en fin de campagne pour évacuer les stocks. « Le cours de la solution azotée fait le yoyo entre 158 et 170 euros par tonne depuis l’annonce des mesures anti-dumping », remarque un distributeur de la moitié nord. Du côté de l’urée, la tendance est à la fermeté. L’Inde a acheté mi-mai plus de 740 000 tonnes d’urée dans son dernier appel d’offre, soutenant la demande. A l’inverse, le prix du DAP stagne, voire fléchit légèrement à l’international, mais la parité euro/dollar joue en défaveur des acheteurs français. Pour les engrais composés, les prix sont environ 10 à 15 % plus hauts que l’an passé à cette période.

Cotations au jeudi 23 mai

prix en euros par tonne pour des quantités importantes, stade distribution. Euro à 1.1133 USD (entre parenthèses, cours du vendredi 5 avril, euro à 1.1218 USD)

  • Solutions azotées : départ port, sur Rouen, mai 165-171 (avril 160-170) ; La Pallice, incoté (avril, 210).
  • Ammonitrates : vrac franco magasin de la distribution, 33,5 %, mai 250-257 (mars-avril 260-270) ; 27 %, 195-207 (mars-avril, aux alentours de 205). Importation, logé, selon ports et provenance, 34,4 %, incoté (mars-avril, incoté).
  • Urée : granulés, VDB ports de l’Atlantique, mai 280-285 (avril 270-275).
  • Phosphatés : VDB ports de l’Atlantique, TSP, mai 320-330 (avril 320-330) ; DAP, 395-405 (mars-avril, 415).
  • Potasse : VDB ports de l’Atlantique, mai 290-300 (aux alentours de 290-300)
  • Engrais composés : vrac franco magasin, qualité standard, PK base 25/25, mai 340-345 (mars-avril 360-365) ; base 3 x 15, incoté (mars-avril, aux alentours de 340).

Autres articles du fil