Tendance engrais : reprise en douceur après la récolte

La priorité était à la récolte depuis la mi-juillet. Bien que les cours des céréales soient bas, agriculteurs et distributeurs semblent ouverts à l'achat une fois la collecte rentrée. Le prix de l'urée continue de grimper. 

Avec l'arrivée précoce de la récolte, les commandes comme les livraisons se sont nettement calmées à partir de la mi-juillet. Les agriculteurs sont restés prudents. « Les commandes ont tardé en engrais composés, aucune commande n'a été passée avant le 9 août », constate un producteur d'engrais. Un constat partagé par un distributeur de l'Est. Malgré tout,  les rendements et la qualité des céréales sont au rendez-vous dans la plupart des bassins de production et contribuent à améliorer le moral des agriculteurs. « En engrais simples azotés, les distributeurs et les agriculteurs sont enclins à prendre des volumes », estime un industriel. Nettement plus dynamique que l'an passé, ce mois d'août s'inscrit dans la moyenne en matière de demande estiment plusieurs producteurs d'engrais azotés. Côté distribution, on essaye d'anticiper pour éviter les problèmes d'engorgement de livraisons connus l'an passé entre décembre et janvier, notamment en urée. « Nous avons mis en place une politique d'achats pour les agriculteurs les incitant à acheter plus tôt et se faire livrer directement chez eux », explique un distributeur de Rhône-Alpes.
Le prix de l'urée progresse encore
Le cours de l'urée est reparti nettement à la hausse depuis le mois de juin. Les producteurs d'Afrique du Nord ont progressivement augmenté leur prix. En France, cette hausse est partiellement atténuée par une parité euro/dollar favorable. Le cours des ammonitrates reste stable par rapport au mois de juillet, mais les producteurs européens pourraient s'aligner sur l'urée dans les prochaines semaines. A l'inverse, le cours du DAP a perdu quelques points sur la scène internationale, auxquels s'ajoute là encore un effet de la parité favorable aux acheteurs français. Le prix des engrais binaires PK s'effrite aussi légèrement. 

Cotations au 25 août, prix en euros par tonne pour des quantités importantes, stade distribution. Euro à 1.1803 USD (entre parenthèses, cours du 30 juin, euro à 1.1412 USD)

 – Solutions azotées : départ port, sur Rouen, août 136-140 (juillet, 132-135) ; La Pallice, 148-150 (juin, 148).

– Ammonitrates : vrac franco magasin de la distribution, 33,5 %, août, 230 (juin 225-229) ; 27 %, août 180-185 (juillet, 185). Importation, logé, selon ports et provenance, 34,4%, 205 (juin, incoté).

– Urée : granulés, VDB ports de l'Atlantique et Sète, août 220-225 (juin, 212).

– Phosphatés : VDB ports de l'Atlantique, TSP, août, 260-270 (juin, 260-270) ; DAP, août, 320-330 (juin, 360).

– Potasse : VDB ports de l'Atlantique, août 255-265 (juin, 255-265) ; franco camion de la distribution, autour de 270 (juin, autour de 270).

– Engrais composés : vrac franco magasin, qualité standard, PK base 25/25, août,  290-295 (juin, 297-300) ; base 3 x 15, 290 (juin, incoté).

 

Autres articles du fil

Le pôle amont de Terrena, remodelé

21 octobre 2020
Pour redonner de la visibilité à la coopérative au sein du groupe, la gouvernance de Terrena a fait évoluer le pôle Amont. Un comité de pilotage a, depuis quelques semaines, été mis en place. Ce comité de pilotage est chargé d’animer la feuille de route de la coopérative, de conduire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *