Tendance engrais – Toujours calme

La demande des agriculteurs est restée assez en retrait. Hormis une demande sur l'urée à la faveur d'une baisse ponctuelle, le marché est calme.

« Mollasson… ». Le terme est revenu à plusieurs reprises dans les commentaires pour qualifier le marché des azotés ces dernières semaines, « avec des agriculteurs peu aux achats et des vendeurs peu virulents ! ». Le qualificatif vaut aussi pour les phosphatés et potassiques, dont la campagne s'engage très lentement. Les agriculteurs attendent toujours un mouvement de baisse sur les azotés pour ajuster leurs stocks. Or, la campagne en cours ressemble fort à celle de l'an passé où les acheteurs qui avaient temporisé avaient au final été récompensés de leur patience. Ce qui devrait être le cas pour les achats de fin d'année : les prix accusant un repli sensible en solutions azotées et urée. Catherine Deger

A l'international, un ajustement des prix à la baisse sur l'urée mi novembre s'est traduit par un regain d'achats (on parle de 150 000 tonnes d'origine égyptienne sur l'Europe et les Etats-Unis). Les distributeurs se sont bien approvisionnés et devraient répercuter la baisse aux agriculteurs dans les semaines à venir. Les prix sur l'international repartaient très vite à la hausse, mais pour se situer toutefois en dessous de leurs niveaux de fin octobre. Les difficultés de récolte en betteraves, pommes de terre et lin dans le Nord du pays et les retards de semis céréales dus aux pluies vont légèrement impacter les ventes d'engrais, mais d'une manière qui restera marginale. Sur la façade atlantique, « les cuves en azotés sont pleines » chez les agriculteurs, estime un distributeur. Quant aux achats de composés, ils régressent régulièrement : « nous nous calons davantage sur les analyses de terre, et les éléments simples sont dans ce cas plus adaptés », analyse-t-il. Les stocks d'azotés chez les producteurs européens sont plutôt bas, le retard dans les livraisons évoluant entre 15 jours et 2 mois.

Les cotations au 23 novembre 2012, prix en euros par tonne pour des quantités importantes, stade distribution. Euro à 1,2897 dollar (entre parenthèses, cours le 25 octobre).

– Solutions azotées : départ port, sur Rouen, novembre-décembre, 240-242 (250-255) ; La Pallice, novembre, 250-252 (260).
Ammonitrates : vrac franco magasin de la distribution, 33,5 %, novembre, 355-365 (350-360). 27 %, novembre, 290-292 (290). Importation, 34,4 %, Saint-Malo, VDB, novembre, 338 (340-345) ; Nantes, décembre, 340.
– Urée : granulés, VDB, ports Atlantique, novembre-décembre, 370-380 (390-395).
– Phosphatés : sortie magasin ports de l'Atlantique, TSP, nov.-décembre, 405 (410) ; DAP, VDM ports Atlantique, 468-470 (480).
– Potasse : VDB ports de l'Atlantique, novembre, 345-350 (350-360) ; franco camion de la distribution, 360-365 (365-370).
– Engrais composés : vrac franco magasin, PK base 25/25, novembre, 405 (405) ; base 3 x 15, 405-412 (410).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *