Terres du Sud, entre réorganisation et innovation

Terres du Sud s’apprête à collecter le plus bas tonnage de son histoire. Les surfaces dédiées aux grandes cultures marquent une nouvelle fois le pas dans le Lot-et-Garonne. Un constat déjà intégré dans le projet de transformation des activités végétales du groupe « Végétal 4.0 », dévoilé au printemps 2019. Programme Agrifeel, réorganisation des 38 sites agro, montée en puissance du digital, déploiement du drive pour les phytos et les semences, résultat de l’exercice 2019/2020... Sylvain Théon, le directeur général adjoint fait le point.
L’an passé, le groupe TERRES DU SUD affichait un chiffre d’affaires de 572 M€ pour un résultat négatif de -5M€. La clôture de l’exercice 2019/20, au 30 juin, devrait à nouveau dresser un bilan négatif. « En cause, un manque de performance sur les filières animales, notamment sur les canards, explique Sylvain Théon, directeur général adjoint du groupe Terres du Sud. Un problème rencontré par la plupart des acteurs du secteur car le confinement a pénalisé les ventes en RHD avec au final, un recul de 12 % des mises en place dans les élevages.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil