Terres Inovia lance le projet « Biostim colza »

Terres Inovia, l’Inrae, l’Université de Caen et Rittmo s’associent dans un programme visant à développer de nouvelles méthodes pour mieux évaluer l’efficacité des biostimulants sur le colza. L’objectif est de regarder l’effet sur le rendement mais aussi sur l’ensemble du cycle de la culture, afin de mieux comprendre comment agissent ces solutions plus naturelles utilisées par les agriculteurs.
Terres Inovia, veut améliorer les méthodes d’expérimentations sur les biostimulants sur le colza. Avec l’Institut national de la recherche sur l’agronomie et l’environnement (Inrae), l’Université de Caen et le Centre de recherche & développement pour les matières fertilisantes Rittmo, l’institut technique de la filière des huiles et protéines végétales a lancé en janvier un projet en la matière nommé « Biostim colza » en conditions contrôlées et au champ. Le projet a démarré pour une période de trois ans et un financement du Casdar de 300 000 euros.

Tester en conditions stressantes

Un groupe d’experts va tout d’abord sélectionner les indicateurs…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil